Plus d'infos sur les formations à venir 2019

15 janvier 2021 Réflexion qui s'adresse aux éducateurs, toiletteurs, vétérinaires, enseignants et amoureux des animaux. par ART AU POIL

Cette réflexion s'adresse aux éducateurs, toiletteurs, vétérinaires, techniciens vétérinaires, enseignants du domaine animalier et amis des chiens.

J'ai besoin de vous partager une réflexion.

L'Art au Poil forme des professionnels en toilettage comportemental TCAP au Canada et en Europe depuis 11 ans. Ces derniers investissent beaucoup de temps d'heures de coaching semi-privé pour acquérir les habiletés mécaniques inhérentes au TCAP dans le but de devenir Intervenants TCAP.

Cette formation requiert 3 jours de théorie, 60 heures de pratiques supervisées en semi-privé, des travaux pratiques "coachés" à distance ainsi qu'une évaluation pratique et théorique. Certains choisissent de passer de toiletteur traditionnel et transforment courageusement leur façon de faire en toilettage comportemental pour devenir Intervenant TCAP. 

Le cheminement pour devenir Intervenant TCAP exige de sortir de sa zone de confort, examiner les croyance limitatives, être transparent professionnellement, de rééduquer la clientèle, de changer toutes les interventions en toilettage pour des interventions sans force ni contrainte avec le consentement de l'animal à chaque étape de toilettage, de marcher main dans la main avec chaque client afin qu'il participe à l'évolution de son animal, de créer des stratégies individuelles pour chaque chien, des sessions d'entrainement au toilettage TCAP qui permettront plus tard de réaliser un toilettage "force-free". 

La plupart investissent aussi dans notre formation pratique d'entrainement de divers espèces CAP où ils entrainent durant 60 heures en semi-privé en "force-free" des chevaux miniatures, alpagas, poules, chiens, chats, chèvre et mouton avec comme objectif d’atteindre une mécanique d'entrainement fluide, rapide et réfléchie. Les étudiants apprennent à faire un plan d'entrainement et apprennent à doser l' équilibre fragile entre les systèmes dopaminergiques et endophinergiques cérébraux tout au long des entrainements.

Ils s'exercent dans leurs commerces à éduquer leurs clients sur le besoin primordial qu’ont leurs chiens d'apprendre avec motivation tous les rudiments du toilettage.

Je m'amuse à dire que TOUS LES CHIENS ONT BESOIN DE TCAP !

Certains de mes étudiants me mentionnent qu'il y a des clients qui malgré tout exigent que le chien soit forcé (muselière, restreint par la force), voire violé contre son gré, avec le stress et la réactivité exacerbés. Tout ce qu'ils veulent c'est de payer pour que le chien soit toiletté peu importe le processus utilisé.

Auriez-vous des suggestions pour que l'être humain deviennent plus conscient et réalise que l'animal qui subit un toilettage comme un viol vit un stress post-traumatique préjudiciable à sa santé physique et psychologique?

Est-ce que vos clients savent qu'à chaque fois le chien vit une expérience de réduction de choix en toilettage il peut en venir à généraliser puis réagir par redirection avec un membre de la famille ou un étranger?

En tant qu'éducateurs référez-vous les Intervenants TCAP à vos clients? Connaissez-vous ce qui se cache derrière le décor du toilettage traditionnel? Êtes-vous de ceux qui font-vous l'autruche à propos du toilettage? Êtes-vous de ceux qui croient encore que le seul critère pour contribuer à faire aimer le toilettage à un animal est la douceur?

Qu'est-ce qui pourrait nous aider à rendre l'humain un peu plus conscient du bien-être de son animal au niveau des soins et du toilettage?

Il y a un manque de transparence dans le secteur du toilettage partout. Les chiens sont forcés, ont un niveau de stress très élevé, les toiletteurs n’ont pas les outils ni les connaissances en comportement animal et plusieurs n’ont pas l’intention de changer leur approche. Le toilettage dans l’ensemble est axé sur le résultat avec un processus coercitif.

J’encourage les amis des chiens à exiger de rester durant le toilettage de leur compagnon, à s’éduquer au niveau du langage non-verbal et des mimiques émotionnelles de leurs animaux, à cesser de minimiser l’impact du stress relié aux manipulations en toilettage.

Aidez-nous à rendre possible notre rêve que le toilettage se vive comme un bien-être essentiel et non un mal-être nécessaire.